Labs.ebuzzing.fr

Wikio - Top des blogs - Multithématique

lundi 4 mars 2013

RETOUR SUR UN COMMENTAIRE DU 07 MARS 2008 : Thématique "Donneurs d'Alertes"

http://gestionsocialemartinegiraudy.blogspot.fr/2008/03/whistleblowers-traduction-en-franais.html

Je reviens sur la thématique des 'whistleblowers'

Le 07 mars 2008 j'ai pu converser avec l'auteur du commentaire que je publie, ci-dessous.
A l'époque le sujet était pour moi trop 'sensible' pour être publié bien que j'avais reçu l'accord de son auteur ! J'ai donc volontairement supprimer tous les termes qui serviraient à l'identifier  :"

Les "donneurs d'alerte" en France subissent de féroces représailles; Pour preuve, (...) a licencié pour faute grave, début 2005, le Directeur du (...) avait "alerté" le préfet de la dangerosité que présente actuellement le réseau  (...). Il l'a fait pour dégager sa responsabilité en cas de pépin, et après avoir averti la Direction nationale (...) qui imposait l'omerta. Ce cadre dirigeant, (...), licencié sans passer préalablement en commission de discipline, a saisi la juridiction prud'homale.... pour se voir débouté. Idem par la Cour d'Appel.(...) est décidément au-dessus des lois ! Pourtant, cet homme a agi dans l'intérêt de l'entreprise et de la population. Dans l'intérêt de la population, car tout un département, voire une région, (...) il peut y avoir mort(s) d'hommes "

Aujourd'hui, je crois que le sujet est toujours d'actualité ;+( cependant, si je reprends ce "post" qui n'a pas été publié en son temps, c'est que je pense que la médiation est un rétablisseur de dialogue, même sur des sujets sensibles. Elle permet certainement et de mon point-de-vue, d'être une alternative à la mise en place de système de "Donneurs d'Alertes" qui engendre très souvent le démarrage de conflits n'ayant comme autre issue, que des mesures allant à l'encontre du 'bien être au travail" de la continuité de la collaboration au sein des entreprises et les risques psychosociaux sont démultipliés. La reconstruction de l'individu est sérieusement compromise, comme dans le cas présenté.

Sur ce blog, j'ai mis en place la possibilité "modérateur" car je peux comprendre que, dans la souffrance et sur un sujet touchant directement des personnes, la tentation est grande de faire reconnaître, son mal être. Je voulais donc, aujourd'hui, rendre hommage à l'auteur de ce commentaire que j'avais toujours gardé en mémoire.

Martine GIRAUDY-ROBERT



Aucun commentaire: